Accueil du site > Shintaido

Les origines

lundi 13 septembre 2010, par webmaster

Le Shintaido a été créé par Aoki Hiroyuki dans les années 60 au Japon. Né à Yokohama en 1936, Aoki Hiroyuki perd une partie de sa famille pendant la guerre. Ces évènements marqueront durablement sa vie et son œuvre. Passionné par les arts, il se destine plutôt à une carrière artistique. Pour fortifier son corps, il s’inscrit au club de karaté de son université et se révèle extrêmement doué dans ce domaine. Il devient capitaine du groupe en un temps record puis assistant d’Egami Shigeru, maître de l’école de Shotokai.

Toutefois Aoki Hiroyuki n’est pas totalement satisfait par le karaté. Epris d’un idéal de liberté, de beauté et de paix, il est à la recherche d’une nouvelle discipline qui, tout en se situant dans la lignée des arts martiaux, soit représentative de notre époque. Durant plusieurs années, avec un groupe de pratiquants de haut niveau, il s’investit dans un travail d’étude approfondi qui passe par des pratiques physiques intensives, l’expérimentation de nombreuses techniques de méditation bouddhiste, animiste ou de médecine chinoise. En parallèle, le groupe étudie également les arts traditionnels et s’inspire passionnément des œuvres des plus grands artistes contemporains. Hiroyuki Aoki pratique lui-même assidûment la peinture.

A l’issue de cette intense période de recherches et développement, les découvertes d’Hiroyuki Aoki sont tellement radicales qu’elles ne peuvent être intégrées dans les écoles de karaté existantes. Il est donc amené à créer à la fin des années 60 sa propre école, le Sogo-budo Renmei, qui devient ensuite le Shintaido. Les katas fondamentaux créés dans le cadre de ces "années de feu" ont été soumis à de rigoureux essais afin de vérifier qu’ils débouchent effectivement sur une puissante revitalisation du corps et l’esprit tout en maintenant l’harmonie de la personne dans son environnement social et naturel.

Depuis, Hiroyuki Aoki, créateur prolifique, n’a cessé de développer des sous-ensembles de techniques remarquables tant sur le plan de l’efficacité que de l’esthétique. A partir de ses katas de base : Tenshingoso, Eiko, Hikari, il a ainsi créé un programme complet de sabre (Kenjutsu), de bâton long (Bojutsu), de bâton court (Jojutsu) et de karaté. Il a également été amené à développer des techniques spécifiques destinées aux personnes âgées ou à celles qui souhaitent une pratique plus douce, de façon à rendre le Shintaido accessible à tous.

A l’heure actuelle, même si les principaux katas demeurent inchangés, sous l’impulsion de maître Aoki, le Shintaido est toujours une discipline évolutive.